BRUSSELS SUMMER FESTIVAL ◊ MES TOPS

〉   HEYMOONSHAKER @ Mont des Arts  

Heymoonshaker c’est un concept inédit : celui de mêler les riffs de guitare puissants d’Andrew Balcon au beatbox de Dave Crowe.  Un mélange étonnant, innovant et surtout ultra-efficace! J’avais déjà eu la chance de les voir au Rock System en avril dernier sur Louvain-la-Neuve et je n’ai pas été déçue en retrouvant pareille ambiance sur la scène du BSF. Entre blues, rock et soul le duo a littéralement mit le feu au Mont des Arts, en particulier quand fut venu le moment « Sexiness » comme Dave l’annonce si bien (et en français s’il vous plait!). Ah oui, on me souffle dans l’oreillette qu’ils n’ont pas laissé toutes les nanas dans le public indifférentes, j’dis ça…

HEYMOONSHAKER ON SPOTIFY 

〉    VISMETS @ La Madeleine 

Direction la salle de la Madeleine avec au programme 100% belge : Alaska Gold Rush suivis de Recorders et du groupe bruxellois Vismetpour clôturer la soirée en apothéose. Pour jouer cartes sur table, je n’avais jamais été amenée à écouter leur musique (du moins, c’est ce que je pensais). C’est donc avec curiosité que j’attends le début de leur set, ne sachant absolument pas à quoi m’attendre (Ok, la fille se prétend blogueuse et ne se renseigne même pas, shame on me). Les gars envoient les premières notes de Burn It All Up présent sur Avant-Garde (2016) et là, seule réflexion qui me vient à l’esprit : Ok, ça envoie du lourd. Par la suite, c’est en entendant le morceau Dreamers que ma mémoire a tilté : « Ah mais c’est eux! ». Le public est hyper chaud, tout le monde se laisse envahir par leur énergie, comment dire… débordante?  Révélation pour ce groupe en ce qui me concerne avec un coup de cœur pour les morceaux Wasted Party (ça doit être l’effet Ah-Ah-Ah d’AC/DC), Burn It All Up déjà cité précédemment et Lose Your Mind.

VISMETS ON SPOTIFY

〉    RECORDERS  @ La Madeleine 

Avant de déballer mon bla-bla habituel, est-ce que l’on peut s’arrêter deux petites secondes sur la beauté de ce clip s’il vous plaît? Un résultat me rappelant le travail de l’incroyable photographe Brice Portolano. Recorders, un groupe belge sur papier même si la formation aspire visiblement à des contrées plus nordiques, entre forêts sauvages, eaux stagnantes et routes désertes. Dans la continuité d’Above The Tide sorti en 2014, les Recorders avec Coast To Coast (2016) perpétuent leur musique au sein d’un univers à l’ensemble toujours aussi cohérent, voguant entre légèreté et profondeur. C’est une bouffée d’air pur qui a envahie la salle de la Madeleine en ce mercredi 10 août. Un style qu’on pourrait grossièrement résumer par de l’indie/pop-rock et qui m’a fait instantanément penser au groupe Foals que j’aime d’amour , notamment sur les morceaux Over Rivers and Seas et Geometric Peaks. Si bien que j’ai noté un petit air de ressemblance entre Gordon Delacroix et Yannis Philippakis… (Bon ok, on s’en fout).

RECORDERS ON SPOTIFY

téléchargement téléchargement (1) images fb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *